Le design de Google

La semaine dernière, le Huffington Post a publié un compte-rendu sympathique d'un entretien avec Marissa Meyer sur le design de Google, et "Pourquoi la page d'accueil de Google.com est aussi simple".

Mayer raconte que Sergey Brin lui expliqua pourquoi la page d'accueil était si vide. Quand il a commencé à créer Google, "Nous n'avions pas de webmaster et je ne faisais pas de HTML", lui a-t-il dit.

"Il a mis en place la plus simple page web qu'il pouvait pour tester le moteur de recherche quand il était étudiant en doctorat", dit Mayer pendant son entretien avec le journaliste du Bloomberg Businessweek Josh Tyrangiel. "La première version n'avait même pas de bouton de recherche parce que la touche entrée marchait aussi bien. C'était un peu par accident. "

Mayer nota que les utilisateurs étaient initialement embrouillés par la pleine page blanche qu'ils trouvèrent sur Google.com. C'était à l'opposé de la plupart des sites de la fin des années 1990s qui "clignotaient, tournaient dans tous les sens et se rendaient eux-même compliqués." Les gens n'arrivaient pas à comprendre comment utiliser le moteur de recherche car Google.com était trop simple.

Dans les premières études d'utilisateurs de Google, les étudiants de l'Université de Stanford devant faire une recherche sur Google restaient assis pendant 45 secondes en fixant leur écran, pas sûrs de ce sur quoi ils devaient cliquer ou comment faire une recherche", se rappelle Mayer.

"Je leur demandais, 'Qu'est-ce que vous attendez ?' ", dit Mayer. "Ils me disaient, 'J'attends le reste de la page.' La page d'accueil vide était tellement hors contexte en 1999 qu'ils attendaient que le reste de la page se charge."

Google avait besoin d'un moyen de signaler à ses utilisateurs que la page était totalement chargée et prête à utiliser, expliqua Mayer. La solution ? Mettre en bas de la page une petite mention légale de copyright - une qui n'avait aucune valeur légale, mais dont le seul but était de suggérer que c'était OK de commencer à faire une recherche sur le web.

C'est un peu triste de voir l'état actuel de la page d'accueil de Google, régulièrement polluée par de l'auto-promotion (en particulier quand on la compare avec DuckDuckGo).