Google rachète Motorola Mobility

Les États-Unis et l'Union Européenne viennent de donner leur approbation pour le rachat de Motorola Mobility par Google annoncé en août dernier, pour la modique somme de 12,5 milliards de dollars. MG Siegler avait publié il y a quelques semaines un très bon article résumant ce que Google achetait pour cette somme :

Motorola Mobility ont livré — livré, pas vendu — 5,3 millions de smartphones au cours du trimestre. Pour rappel, Apple en a vendu 37 millions.

Sur toute l'année, Motorola a livré — livré, pas vendu — 18,7 millions de smartphones. Pour rappel, Apple a vendu 37 millions de smartphones ce dernier trimestre.

Ils ont livré — livré, pas vendu — 200 000 tablettes ce dernier trimestre. DEUX CENT MILLE. Pour rappel, Apple a vendu 15 millions de tablettes.

Sur toute l'année, Motorola a livré — livré, pas vendu — 1 million de tablettes. Pour rappel, Apple a vendu 15 millions de tablettes ce dernier trimestre.

La société a perdu 80 millions de dollars au cours du trimestre — dont 70 millions étaient de la division mobile. L'unité a perdu 285 millions de dollars au cours de l'année.

Et tout ça pour DOUZE VIRGULE CINQ MILLIARDS DE DOLLARS. En août dernier, John Gruber rappelait ce que cette somme représentait pour Google :

Regardez les résultats financiers de Google. Ils ont rapporté 8,5 milliards de revenus nets cette année, et 6,5 milliards l'année dernière. C'est pour la totalité de Google. Ils offrent 12,5 milliards de dollars pour Motorola. Donc Google vient de dépenser quasiment deux années de ses bénéfices pour acheter un fabricant de téléphone de seconde classe qui est lui même peu rentable, a quasiment fait faillite, et est sans doute seulement le troisième meilleur fabricant d'appareils sous Android, derrière HTC et Samsung.

J'ai un tout petit peu de mal à croire que Google ait dépensé autant pour laisser Motorola "opérer comme une unité commerciale distincte".